Jesus Video

On retrouve la notice d’une caméra qui n’est pas encore sortie dans le commerce dans une tombe inviolée depuis deux mille ans, en Palestine. Et qu’est-ce qui se passait il y a deux mille ans, en Palestine ? Bref, on en déduit qu’il y a eu voyage dans le temps, un type qui avait envoie de voir tout ça de plus près. Et on poursuit la déduction : on est en train de lire un livre de science-fiction. Ça se tient. D’ailleurs on l’a bien cherché, puisqu’on ne pouvait faire abstraction du titre racoleur et un peu minable, de la quatrième de couverture ou pire, comme c’est mon cas, parce qu’on avait déjà fouiné dans le territoire de cet auteur de science-fiction allemande (obligé d’admettre que ça existe en réalité). Seulement voilà on fait appel à un auteur de science-fiction pour résoudre l’énigme : comment cette caméra a-t-elle pu arriver là. Comment trouver une explication plausible, réaliste, à cette étrangeté ? C’est bien le boulot d’un auteur de science-fiction, non ? Le problème c’est que l’auteur en question ne croit pas du tout à la possibilité des voyages dans le temps, et que s’il pond effectivement des raisonnements à n’en plus finir, ils ne vont pas forcément dans le bon sens. Alors on m’aurait menti ? Et je me mets, avec le personnage, à chercher où l’auteur (le vrai) peut bien chercher à m’emmener). Bref encore une fois on m’a trompé et on m’oblige à me triturer les trois méninges qui me restent ? C’est cruel. Surtout qu’à part ça le roman pourrait très bien être un best seller : une intrigue religioso-métaphysico-policière, avec un vrai patron américain et imposant dedans. Il y a même une histoire d’amour, entre, comme il ce doit, un jeune homme super brillant et une jeune femme dont la beauté me couperait certainement le souffle (tu vois le genre – comment faire un bon livre avec des machins pareils ?). Bref qu’est-ce que je fais là, et pourquoi je ne peux pas sortir, pourquoi je ne veux pas sortir ? Moi je passais juste par là, me taper un petit bouquin de SF (allemand il est vrai) et me voilà purement et simplement aspirer dans un frileur (c’est ce qu’annonce la quatrième de couverture) dont je ne peux pas me libérer même s’il pèse 600 pages et que mon patron (cette pourriture) m’oblige à me trimbaler chargé pire que la mule que je suis en réalité. En le lisant me reviens à l’esprit ma lecture de Shining, qui m’avait avait pris possession de mon esprit au grand damne de mon patron d’alors, qui m’ordonnais de laisser ça et de tondre la putain de pelouse – désolé pour ce souvenir miteux). Il m’énerve ce suspense (une torture), cette façon de toujours tourner autour du pot d’écrire pour ne rien dire et tout promettre mais putain c’est bon.

En lisant Jesus Video, de Andreas Eschbach.

Publicités

2 Responses to “Jesus Video”


  1. 1 moolz 02/07/2008 à 07:18

    Du même auteur, j’ai adoré « Des milliards de tapis de cheveux », dans le genre SF c’est une référence. « Jesus Video » reste trop classique dans sa construction et ses personnages, même si l’idée de départ est attirante. On se coltine, comme tu le soulignes, l’histoire d’amour et les clichés. L’épilogue par contre, très sobre, est assez brillant compte tenu du sujet qu’il aborde. L’adaptation télé est un cauchemar sans nom…

  2. 2 Manu 29/07/2008 à 10:08

    Ah oui, j’avais subis l’adaptation télé, je m’étais bien marré, presque au niveau d’un Killer Crocodile (à voir, absolument, dans sa version doublée, c’est à mourir de rire). L’idée de base me semble un peu facile, limite niaise… Mais faut voir la construction et l’écriture. Je vais quand même faire un tour chez cet auteur, je sens.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




RSS Fric-Frac Club en fusion

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

%d blogueurs aiment cette page :