Thérèse Philosophe

Voilà un court texte que Sade a lu, voire, à certains égards, imité. On en jugera. Il s’agit d’un roman d’apprentissage, ou d’un roman initiatique. La novice est la jeune Thérèse. Jeune fille déjà, Thérèse est poussée par sa nature (thèse de l’auteur, en gros : il ne faut pas contrarier sa nature, on y reviendra) à s’adonner au plaisir solitaire. Remarquant cela, cris d’horreurs de la mère et malédiction du confesseur. Thérèse apprend d’abord, donc, que son plaisir est coupable. Elle finit même, à la suite de quelques péripéties, par se morfondre dans un couvent. Car, oui, elle contrarie sa nature et, obéissant aux préjugés de sa famille et de l’Eglise, elle s’efforce de ne pas se donner le plaisir qu’elle désire. Son teint devient jaunâtre, elle fait peine à voir.
Passons d’autres épisodes conventuels, dans lesquels Thérèse découvre, sans y prendre part, la nature de l’acte sexuel grâce à un religieux dont les méthodes de méditations ne sont peut-être pas tout à fait orthodoxes.
La chance veut qu’elle rencontre deux « instituteurs » qui lui révèlent la vérité : il ne faut pas contrarier la nature, et, lorsqu’on est ainsi fait qu’on recherche son plaisir avec le doigt, il ne faut pas se gêner. Longs passages d’argumentation philosophique, démonstrations anti-religieuse et métaphysique (matérialiste). Il faut jouir selon ce qu’on est, dans la mesure (que Sade réévaluera) où les pratiques impliquées ne contredisent pas l’ordre social. Ni un ni deux, à l’écoute de ces discours, Thérèse se précipite et se laisse aller à ce qui est son truc : la masturbation. Thérèse reprend des couleurs et, finalement, cède à un type qui en a assez d’attendre qu’elle préfère l’acte charnel collectif à sa pratique individuel, qu’elle a pourtant dû bien peaufiner au cours de toutes ces années. Et oui, finalement, la philosophie se fait manipuler par les intérêts de celui qui la prend en main.

Le livre est publié par J-J Pauvert chez la Musardine

Publicités

0 Responses to “Thérèse Philosophe”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




RSS Fric-Frac Club en fusion

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

%d blogueurs aiment cette page :